It's the end of the World... Prologue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

12012013

Message 

It's the end of the World... Prologue












La douleur physique c’est quoi au final ? Vishous dirait que ce sont des informations nerveuses que ton corps envoie à ton cerveau pour te dire que quelque chose ne va pas quelque part. Butch rajouterait que la douleur t’empêche de faire deux fois la même connerie. Tohrment, lui, te dirait que la douleur est la seule chose qui te permette de savoir à coup sur que tu es encore vivant. Si tu souffres, c’est que tu respires encore pour le savoir. Rhage dirait une connerie, surement que la douleur passe avec une sucette et dès que Mary ne serait plus en vue, il rajouterait que toutes les sucettes valent le coup avec un coup d’œil égrillard qui ne laisserait aucun doute sur ce qu’il avait voulu dire. Phury et Zsadist seraient d’accord sur le fait que la douleur forge le caractère. A petites doses bien sur. Xhex marmonnerait que la douleur est la seule chose qui l’empêchait de laisser parler ses mauvais instincts. Avant John, bien sur. Manello et Payne diraient que leur combat, c’est contre la douleur, d’où qu’elle vienne. Beth et Bella diraient que la douleur ne dure pas éternellement. Lassiter ne dirait rien. Et Blay… Blay soupirerait et lui caresserait la joue avant de lui sourire et tout irait mieux. Il n’y avait pas meilleur antidouleur que le sourire de Blay.
Pour la douleur qui lui écrasait la poitrine, il n’y avait aucun remède. Il avait beau essayer de penser à autre chose et surtout au fait qu’il fallait faire quelque chose, impossible de bouger. Il avait cru qu’il craquerait complètement, comme Tohr quand il avait perdu Wellsandra, ou peut-être que son cœur s’arrêterait de lui-même… et peut-être était-ce le cas ? Sauf que sa fichue cervelle continuait à engranger les informations et à faire semblant de les traiter.
Mais, putain, fais quelque chose !!
Non, ça ne voulait pas. Il avait beau voir les pierres du manoir s’écrouler au fur et à mesure que l’incendie gagnait du terrain, il avait beau voir les corps immobiles se faire dévorer par ces mêmes flammes, il était choqué au-delà de ce qu’il pouvait encaisser. Oui, c’était bien Butch qui gisait à une dizaine de mètres, une dague qu’il s’était lui-même planté dans le cœur quand la corruption avait été trop forte pour lui. Il avait avalé une trentaine de lessers et sans la main régénératrice de Vishous… Le Flic savait que c’était un voyage sans retour. Il le savait, mais sans V, pourquoi vivre ? Vishous qui était mort la veille. Juste après avoir passé sa larme d’Asthrux nostrum au noir. Qu’était devenue Xhex ? Aucune idée. Dès qu’on l’avait laissée seule pour soi-disant se rafraichir, elle avait fui le manoir pour retrouver les salopards qui avaient tué son Hellren. Wrath avait beau lui avoir martelé sur tous les tons qu’il n’était pas responsable, il se sentait toujours comme la pire merde possible. Et tout était devenu un enfer.
Ce bras là-bas… Oui, c’était Rhage. Le dragon s’était déchainé pendant des heures et des heures devant une marée de lessers de plus en plus nombreuse. Et le nombre l’avait emporté sur le dragon. Ou étaient les autres ? Dans les gravats, sans doute… Il se souvenait de Phury qui avait véritablement pété un câble quand son jumeau avait été emporté par… une explosion, semblerait-il. Ses yeux avaient viré au noir d’encre et il avait plongé dans la bataille avec une sauvagerie dont on ne l’aurait pas cru capable. Au bout de plusieurs heures, Phury était couvert de sang noir, claudiquant méchamment à cause de sa jambe encore valide dont dépassait un couteau. Encore debout, et tellement plein de colère qu’il n’avait pas vu la forme noire et ailée qui avançait dans son dos et qui avait abattu ses griffes, le tuant sur le coup.
Lui-même n’était pas en grande forme. L’un de ses bras avait été tordu dans l’autre sens, il avait quelque chose qui le transperçait de part en part au niveau du foie et… Pire que tout… il baissa les yeux sur le corps qu’il tenait dans ses bras. Blay était mort. Il ne reverrait plus jamais son doux sourire, la rougeur de ses joues quand il était gêné ou excité et encore moins la lumière de ses yeux bleus. Il était mort. Comme tous les autres. Lui seul était encore vivant.
Mais pleure, au moins… Fais quelque chose !
Mais la douleur de son cœur était telle qu’il ne pouvait pas bouger. Ce fut Blay qui bougea, ouvrant des yeux complètement blancs et les dardant sur lui. Il eut un espoir fou que tout n’était pas perdu que Blay n’était pas mort mais la voix qui s’échappa des lèvres du rouquin était une voix féminine et qui contenait toute la tristesse du monde.
- Tu es le dernier.
- Quoi. Qui… ?
- Ne me poses pas de question, dernier de mes enfants. Tu es mon seul espoir. Empêche tout ça.
- Mais comment… ?
Il n’eut pas le temps de se faire taper sur les doigts par la Divine mère de la Race parce qu’il était incapable de ne pas poser de questions, la chose qui menait l’attaque, à moins que ce ne fut qu’un soldat de plus, étendit ses ailes noires suintantes de sang au-dessus d’eux. Cette créature était énorme et menaçante. Elle tenait dans sa griffe droite le corps frêle d’une petite femelle à la peau de perle, dont la cape noire commençait à tomber. Le corps de la Vierge Scribe. Il leva son autre griffe, se préparant à achever le dernier survivant de ce massacre et de son visage, seule vision agréable d’une troublante symétrie, mise en valeur par deux anneaux d’or qu’il portait au sourcil, coula une unique larme.
Qhuinn fit une barrière de son dos pour protéger la dépouille du seul être qui faisait battre son cœur.




************************************************************************************


BLAM !
Le contact avec le sol quand on sort sur sommeil était toujours plus dur que quand vous battez ou quand vous chahutez comme des cons avec votre meilleur ami. La faute sans doute au fait que vous ne vous attendiez pas à avoir un sol aussi près de votre visage. Le reste du temps, le sol est sous vos pieds, ça va, c’est gérable. Quand on dort… Le sol est un concept flou qui peut être un peu partout. En l’occurrence, sous la joue de Qhuinn pour le coup. Le sol, du parquet pour autant qu'il puisse juger dans sa position, c'est à dire donc la joue et une épaule au sol, le reste du corps étant en suspension quelque part, était plutôt dur et très inconfortable, sans doute parce qu'il n'arriva pas à se relever sans dégringoler complètement au sol.
Sa chambre. C'était sa chambre au manoir. Ce qui était impossible puisque tout avait... crâmé... non? Non, c'était bien sa chambre... Dans un foutoir monstre... Ce qui allait faire râler Blay parce que, certes Blay avait une énorme tolérance en ce qui concernait Qhuinn mais pas son coté je-range-rien-et-je-m'en-cogne. Encore une inspection rapide des lieux... Oui, oui, sa chambre. Ses vêtements. Trois bouteilles vides de téquila... Mais il n'avait pas arrêté de boire? Enfin... moins boire...?
 -Merde...
Hum, oui, ça résumait bien la situation. Puisqu'il était dans sa chambre, il pouvait décemment penser que Blay, John et les autres n'étaient pas morts. Donc que c'était un rêve. Un rêve. Un putain de rêve... Ce qui n'expliquait pas l'état de sa chambre mais au diable tout ça, Blay était vivant! Il se mit debout difficilement, sans doute parce que ses vertebres avaient sans doute un peu souffert de la claque que le sol lui avait mis et attrapa le premier pantalon propre qu'il trouva. Malgré la douleur, il essaya d'enfiler rapidement le jean noir tout en sautillant d'un pied sur l'autre. Mauvaise idée puisqu'il sauta sur la boucle d'une de ses ceintures, que ça faisait encore plus mal et que du fait, son ami le sol lui refit un câlin façon claque dans ta face.
C'est à ce moment-là que la porte faillit perdre son intégrité sous les trois coups qui lui furent frappés.
 -Qhuinn! Réunion dans cinq minutes! Bouge ton cul!
La voix de Tohr, parfaitement maitrisé dans le hurlement de sergent-chef. Sans doute un reste de sa formation quand il était encore Prétrans, mais Qhuinn ne pouvait s'empêcher de trouver ces éclats de voix flippants. Aussi se releva t'il... avec un sourire parce que rien cette phrase lui disait: « tout va bien! ». Bon, sauf la chambre qui était en bordel et les trois bouteilles vides... Et Blay qui n'était pas là... Dans la salle de bains peut-être? Non. Bon. Ils avaient du se disputer. Leur première dispute. Et impossible de savoir pourquoi... Bah, tant pis, aucune importance! Blay était vivant et vu les élancements douloureux de son cœur, son cauchemar l'avait fichu dans un sale état. Sainte Vierge... Il ressentait encore cette perte qui lui donnait envie de s'effondrer au sol et de chialer en frappant le sol jusqu'à ne plus avoir de mains. Il fallait qu'il voie Blay. Maintenant. Il se précipita à la porte et l'ouvrit à la volée, peu soucieux d'être pieds nus et d'avoir à peine fermé son pantalon. Peu soucieux aussi de dévaler les marches plus que de les emprunter calmement quitte à se gaufrer toutes les trois marches. Il ne s'arrêta pas en voyant Mary qui tenait le petit Rhip dans ses bras. Ah non, c'était Nalla. Il lui adressa quand même un petit coucou. Il sentait le parfum de l'après-rasage de Blay, il ne devait pas être loin. Il passa en courant devant Zsadist... qui au passage s'était rasé la tête... Bizarre... Puis dans l'entrée, il vit enfin celui qu'il cherchait, dans un impeccable costume gris clair et souriant à Saxton qui devait seulement arriver au manoir. Saxton. Qui était vivant lui aussi. De toute façon depuis que l'avocat et Blay avaient rompu, son cousin était beaucoup plus supportable. Voire plus. C'était sa seule famille et Qhuinn était content de l'avoir. Il s'arrèta juste devant eux avec un grand sourire marmonna un vague pardon à Sax et prit Blay dans ses bras dans une étreinte désespérée.
 Excuses-moi pour ton costume, Bébé... Mais j'ai besoin de te sentir contre moi, là.
Il nicha sa tête dans son cou et respira son odeur. Douce Vierge que ça faisait du bien... De le sentir chaud et en bonne santé contre lui.
 - Qhuinn... Murmura la voix de Saxton dans son dos. Qu'est-ce que tu crois faire, là?
Le jeune guerrier se mit à sourire et lança son bras à l'arrière pour attraper la cravate de Saxton et l'attirer contre lui dans une étreinte d'ours.
 -Je t'aime aussi, Saxton...
Il ne fit pas attention au silence gêné qui s'était installé entre eux tous, ni même au fait que plusieurs membres de la Confrérie avaient été attirés par une tornade blanche nommée Qhuinn. Ils avaient eu peur que Qhuinn finisse par totalement disjoncter et attaque Saxton mais mis à part s'il voulait le tuer à coup de bisous, l'avocat ne semblait rien risquer. Mais Blay brisa l'enchantement en le repoussant assez durement.
 -Bon, maintenant, ça suffit! Qu'est-ce que tu essayes de faire?
 - Euh...
Blay avait l'air furieux et prêt à le frapper. Bon... Qhuinn ne se souvenait pas de leur dispute mais ça avait du être assez violent. Le moment était venu de faire de plates et très sincères excuses, non?
 - Je suis désolé, Bébé...
 - Tu vas arrêter tout de suite de m'appeler comme ça! Et... Vierge Scribe... Qu'est-ce que tu as fait à ta joue?
 -Comment ça?
Il n'avait pas senti Vishous arriver dans son dos mais il sentit les doigts qui lui enserrèrent la mâchoire pour tourner son visage vers lui. Au mépris de la dite mâchoire.
 - Qhuinn. Pourquoi ta larme d'Asthrux Nostrum est-elle noire?
 -He Hais pas...
 A qui as-tu demandé de faire ça?? rugit un V particulièrement furieux, ce qui était normal vu que c'était son travail à la base.
 - A Hersonne...'Ai Rien hait...
En sentant le regard de diamant posé sur lui, Qhuinn sentit le Frère tatoué lui fouiller la tête. Pourtant ce qu'il devait voir ne devait pas lui faire plaisir même s'il lâcha Qhuinn.
 -Quel jour sommes-nous, Qhuinn?
 - Aouch... Fit le dit Qhuinn tout en massant la joue. Le 21 décembre, non?
 - Non, Nous sommes le 21 juin.


Dernière édition par Pyrine le Lun 14 Jan - 10:06, édité 3 fois

Pyrine

Age : 37
Date d'inscription : 25/06/2012
Localisation : Dans la Tour du Commodore
Messages : 247
Points : 288

http://toxicsanguines.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

It's the end of the World... Prologue :: Commentaires

Message le Sam 12 Jan - 17:06 par Tahlly

J'adore Pyrine ! Le debut est un peu flippant quand meme. Tous les feres mort ça fait bizare. J'ai hate de lire la suite et voir comment Qhuinn va faire pour que la premiere partie du chap ne se realise pas.

En tout cas bravo et merci.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 12 Jan - 18:24 par CopGirl

Oh my god!

Alors là j'avoue que tu m'a eu Pyrine, le début est tres triste, tout le monde est mort, je me disais et bien voilà on savait pas qui tuer du coup c'est tout le monde, pas de jaloux.Et il ne m'etais meme pas venue a l'esprit que c'etait un reve/cauchemard/visions, et puis tout d'un coup cette fin! je dirais mais decembre et juin de quelle année?!!

bref un chapitre qui prend aux tripes, félicitations et merci.
Que ta muse te suive et ne t'abandonne pas car je vais copier Tahlly et dire vite la suite!!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 12 Jan - 19:57 par maryrhage

Eh ben, pfffff, dis donc je suis ....

Je vais faire ma Tahlly

Vite la suite, Py bravo

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 12 Jan - 23:51 par Venom

Très bien joué m'amour, j'aime beaucoup.
Bien écrit comme d'hab.
Bises

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 13 Jan - 0:20 par Founa

Super flippant, j'y ai cru!! je veux connaitre la suite pleaseeeeeeeeeeeeeeee

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 13 Jan - 23:52 par HDM61

Et bien, pour du prologue, du c'est du prologue !!!
Tu devrais te mettre à la pêche à la ligne, car tu manie l'hameçon comme personne.
Difficile ne pas être happé par l'histoire et de vouloir en savoir davantage.
A QUAND LA SUITE !!!
Ce suspens va me tuer...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 14 Jan - 8:33 par Pyrine

La suite est en cours d'écriture, bande de droguées de la fic.

Et évidement, c'est 2012.

Je tiens à prévenir quand même que cette fic est un peu particulière surtout dans les postulats de base. Enfin vous verrez dans le prochain chapitre parce que ça va être de la mise en place.

Je vous aime, mes droguées n'à moi.

PS: On m'a fait remarqué que la Mise en page était pourrie. Est-ce mieux?

Revenir en haut Aller en bas

Message Aujourd'hui à 1:06 par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum