Chapitre 1: Je crois qu'on a besoin de parler.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

14012013

Message 

Chapitre 1: Je crois qu'on a besoin de parler.







Presque cinq heures plus tard, Qhuinn était toujours en salle d'observation dans la clinique du Manoir. Ordre du Roi. Obligé de se déshabiller pour permettre les examens, il faisait les cent pas, complètement nu et un peu gêné. Il savait que de l'autre coté de la vitre sans tain, il y avait au moins deux Frères qui l'observait et sans doute les médecins aussi. Pour quelqu'un qui était une vraie pile électrique et qui ne vivait qu'en bougeant tout le temps, même la nuit, être forcé à rester dans cette petite salle était une torture. Pourvu qu'ils se calment tous et qu'il puisse reprendre une activité normale et surtout pouvoir s'excuser auprès de Blay... Sans savoir savoir ce qu'il avait bien pu lui faire la veille. Si c'était bien la veille, parce que tout le monde semblait croire qu'il n'avait plus de notion du temps.
Il s'assit sur le lit et se demanda où il pourrait récupérer de quoi lui couvrir les jambes.
De l'autre coté de la vitre sans tain, Vishous observait le jeune soldat qui s'était rallongé sur le lit. Il était inquiet mais pas à son propos. Toutes ses pensées étaient tournées vers une dispute avec Blaylock... Dispute qui était impossible puisque les deux mâles n'avaient pas échangé un mot depuis plusieurs semaines. Du reste, le mâle vampire qu'il avait sous les yeux n'était pas celui qu'il avait croisé la veille. Qhuinn était... sombre, dépressif et tellement plein de dégoût de lui-même que le côtoyer était assez pénible. Et répétitif. Le Qhuinn qui hésitait entre rester sagement sur le lit et faire les cent pas avait des pensées plus... joyeuses, plus légères. Ce Qhuinn-là allait bien. Il se tourna vers Butch qui secoua la tête.

- Pas de trace de lesser en lui.
- Déjà une bonne chose... Jane?

Il se tourna vers la femme blonde qui partageait sa vie et qui retirait sa blouse blanche de médecin. Elle soupira avant de se porter à coté de son mâle et de regarder le sujet d'expérience.

- Génétiquement, c'est Qhuinn. Aucune différence. Sauf...

Ce fut Manello qui intervint.

- Sauf une cicatrice à la poitrine qui rappelle furieusement celle que les frères portent et des blessures dont il se remet à peine. Pas plus de deux jours, vu votre capacité à régénérer. Nous avons aussi un tatouage supplémentaire dans le dos, au niveau du cœur.
- Oui, je le vois. 03 Décembre 2012 en langage ancien, comme la précédente sur la nuque.
- Et son tatouage au visage qui a inexplicablement viré au noir.
- Quelles blessures?
- Fractures multiples au bras gauche. Sur toute la longueur, j'ai dénombré dix-sept fractures en fin de guérison. Blessure au foie, même topo. Fracture du genou, plus ancienne. Légère déshydratation. Légère carence en vitamines. Manque de sang, quoi.
- Deux jours?
- Plus ou moins.

Encore une fois, Vishous regarda le soldat. Et eut un gros doute.

- Bon. Je dois lui parler.

Il sortit de la pièce après avoir souri à Jane et sans remarquer le soupir très léger que poussa Butch à ce simple petit geste. L'ancien Flic frappa des mains à l'attention des deux médecins.

- Fin de la récréation, je crois. Fritz doit avoir fait servir le deuxième repas.
- Tu viens?
- Non, pas tout de suite. Jane? Tu peux juste demander à Fritz de nous réserver une assiette à moi et à Mister Freeze?
- Bien sur. A toute à l'heure.

Le corps médical sortit de la pièce lui aussi mais Manny eut juste le temps de glisser le regard qu'il lançait à son demi-frère depuis qu'il était là, avant que la porte ne se referme. Le regard qui signifiait: Je sais et pour le moment je le suis le seul. Fais pas le con. Évidemment qu'il savait. Évidemment qu'il était seul à savoir. Il avait même réussi à contrer la télépathie de Vishous en faisant exprès de penser à tout et n’importe quoi sauf son meilleur pote et sa… Femme. Ça le foutait en l’air de penser à ça mais V était heureux donc… Autant qu’il ignore tout et qu’il continue à ne jamais soupçonner que Butch était perpétuellement au trente-sixième dessous parce qu’il désirait ce qu’il ne pouvait plus avoir.
Il se ficha mentalement une baffe et se força à penser au problème présent. Rien de tel que le boulot pour l’empêcher de sombrer.



En voyant Vishous entrer, Qhuinn se dit que c’était la fin de son calvaire. Du moins jusqu’à ce qu’il voit l’éclat glacial dans les yeux de diamant et le Frère débrancher la caméra avant de prendre une chaise et de s’asseoir à califourchon dessus.

- Ouille. C’est si mauvais que ça ?
- Comment ça ?
- Tu te prépares à m’interroger.
- Comment tu sais ça ?
- Tu as débranché la caméra pour ne pas que Butch te voit faire. Ce qui est un peu stupide puisqu’il est de l’autre coté de la vitre.

Le Frère barbu se redressa sur la chaise en essayant de comprendre ce que venait de lui dire Qhuinn. Et il était rigoureusement impossible qu’il sache où se trouvait Butch. Comme il était impossible qu’il sache comment V menait ses interrogatoires. Cependant, il y avait une explication logique, la même pour la cicatrice en forme d’étoile sur la poitrine de Qhuinn.

- Où sont les autres ?
- Au manoir. Répondit immédiatement Qhuinn en comprenant immédiatement ce que voulait demander V. Sauf Phury qui doit être au Sanctuaire… Euh attends, non… Il est… plus loin au nord. Throe est au centre ville, je dirais.
- Thr… Throe ?

Alors, là… Que Qhuinn sache où se trouvaient approximativement tous les membres Guerriers de la Confrérie, pourquoi pas. Ça signifiait que pour une raison inconnue il avait été intronisé et qu’il ressentait encore le lien de sang. Wrath lui avait déjà demandé son avis sur la possibilité que les trois soldats et même Xhex deviennent membres à part entière de la Confrérie dans un avenir plus ou moins proche. Mais Throe ? Par quel miracle ce bâtard avait pu devenir Frère et dans quel monde onirique… Il y avait bien une chose que V ne supportait pas, c’était bien de ne pas comprendre.

- J’ai… dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Murmura Qhuinn en voyant Vishous lever les deux sourcils.
- Plus tard. La date dans ton dos, elle signifie quoi ?
- Laquelle ?
- Celle au niveau de ton cœur. Pour la nuque, c’est moi qui l’ai faite alors je sais ce que ça veut dire.
- C’est… toi aussi qui as fait l’autre.

Bon, ça, Vishous s’y attendait un peu. Après tout, il reconnaissait son écriture. Mais jamais il n’avait réalisé ce tatouage, il s’en serait souvenu.

- Et ça veut dire quoi ?
- Ben… C’est le jour ou Blaylock m’a dit oui.
- Le 03 décembre 2012 ?
- Oui. Bon, on ne peut pas avoir de véritable union parce que nous sommes deux mâles et que ta mère n’accepterait jamais alors… On a décidé de faire ça à la manière humaine. Tu t’en souviens pas ?
- Je devrais ? Continue à raconter.
- C’est… Butch qui nous a donné l’idée. Parce que…

Qhuinn se tut en se disant qu’il s’enlisait complètement et en voyant la totale stupéfaction de son vis-à-vis qui avait entendu la suite et qui n’en revenait absolument pas. Vishous n’avait presque plus de voix quand il murmura, estomaqué :

- Butch… et moi… avons fait la même chose… ?

Qhuinn hocha la tête. Mais qu’est-ce qu’ils avaient tous ? Pourquoi ils ne voulaient pas comprendre ? Tout ça c’était passé, non ?

- Ok… Passons… Tu as été intronisé quand ?
- Oh, j’ai compris ! Tu testes ma mémoire. Je me suis pris un tel coup sur la tête ? En même temps, je comprends mieux pourquoi Jane est là… Enfin, bref. Mon intronisation c’était le 25 Octobre.
- De quelle année ?
- Cette année. 2012. L’année dernière, je me serais même pas confié un couteau à beurre. Attends. Tu m’as dit qu’on était le 21 juin ? J’ai dormi six mois ??
- Eh ! C’est moi qui pose les questions, ok ?
- Ok, pardon…
- Il y a une shellane au manoir qui est enceinte. Laquelle ?
- Aha ! Question piège ! La Reine a accouché de Wrath Junior en juillet. Le 12, exactement à 8H du matin. L’enfant pesait 3, 8 kilos à la naissance pour 57 centimètres. Annonça le jeune mâle, particulièrement fier de se souvenir de tout.
- Comment tu sais ça… ?
- Oh, Layla m’avait demandé un compte rendu précis parce qu’elle ne pouvait pas être là et m’avait tout marqué sur une fiche. Les femmes… Fit-il en roulant des yeux.

En voyant le Frère se pincer le nez de la même manière que le Roi quand ses migraines le prenaient ou que la Confrérie le fatiguait, Qhuinn se leva de son lit et s’apprêtait à le soutenir. Peut-être une vision qui arrivait… Ce qui était une bonne chose parce que Vishous les avait presque toutes perdues.

- Ça va… ? Tu veux que j’appelle Butch… ?
- Ce n’est pas une vision, Qhuinn.
- Je pense trop fort… ?
- Non plus. C’est quoi ton dernier souvenir ?

Douché par la question, Qhuinn revint sur le lit en se demandant pourquoi il s’était mis à trembler aussi fort et pourquoi son cœur cognait à lui en faire mal.

- Je… Je ne sais pas. J’ai fait un rêve qui… Merde, ça me semblait tellement réel que je sais pas où commence le rêve et ou finit la réalité.
- Si perturbant que ça ?
- Tout le monde mourrait. Tout le monde…

Sa gorge se serrait et il commençait à sentir les larmes lui brûler les yeux. Douce Vierge que sa poitrine lui faisait mal !

- Ça a commencé avec… Saxton. On l’a retrouvé égorgé dans sa cave et son cœur manquait. Puis la clinique a été soufflée par une explosion. Marissa y était… Avec Beth et Wrath Junior. Le Roi a été anéanti. John aussi. Il a voulu retrouver les responsables de ce foutoir avec Throe en soutien. Je ne pouvais pas venir parce que j’avais le genou brisé. (Un sanglot irrépressible lui échappa ainsi que les larmes amères qu’il retenait jusque-là.) John a été blessé, je sais pas comment mais Throe a tout fait pour le ramener au manoir. Il a tenu jusqu’à ce que John soit entre les mains de Manny puis il s’est effondré. Hémorragie interne, a dit Elhena. On ne pouvait rien faire. On a rien pu faire non plus pour John. Je me souviens du regard de Xhex et… (Il tenta de respirer mais chaque souffle était une torture) j’aurais voulu qu’elle me coupe la tête pour récupérer les armoiries de son mâle mais Tohr a dit que je n’avais pas démérité. Moi, je crois que si. Si Blay n’avait pas été là, je me serais foutu en l’air. Deux jours plus tard, Lassiter a disparu. Tohr était super inquiet et a demandé au Roi s’il pouvait le chercher un peu. Wrath a demandé d’abord qu’il soit là pour… (Il fit le geste de remplir sa larme) C’est la dernière fois que je l’ai vu vivant. Bella et Nalla ont été envoyées dans la Colonie Sympathe, avec Mary, Rhip et Cormia. Depuis que Revh est devenu Roi là-bas, on pensait que ce serait plus sûr. Ca ne l’a pas été. Les sympathes sont devenus complètement dingues, sans raison. Ils se bouffaient entre eux. Tu es parti pour enquêter. Tu n’es pas revenu.
- Je suis mort comment ?
- Je sais pas… Tu appelais sur la ligne générale. On a entendu des coups de feu, beaucoup de coups de feu… Tu as dit un seul mot et la ligne a été coupée. Butch a hurlé et il est tombé à genoux dans le bureau. Je pensais pas qu’il se… relèverait… Moi… J’ai pas pu… quand B… Blay est… mort…

C’est toujours impressionnant de voir un homme qui s’écroule complètement. Surtout quelqu’un comme Qhuinn qui donnait l’impression que tout lui coulait sur la peau sans l’atteindre. Pourtant Vishous savait à quel point ce gamin portait ses blessures ouvertes et béantes. A chaque fois que le gamin passait à côté de lui, il entendait ses douleurs, qu’il cachait sous ses piercings, ses tatouages et son sourire gouailleur. Et là, la carapace factice avait complètement éclatée. Qhuinn tremblait et sanglotait, incapable de dire un mot de plus. Ce qui était inutile parce que Vishous entendait tout le reste. La mort de tous les autres. La mort du Flic qui lui laissa un goût de cendres dans la bouche.
Vishous n’aimait pas trop les contacts physiques. Même depuis Jane, il limitait au maximum. Mais là… Outre le fait que la douleur de Qhuinn était insupportable, il avait besoin de lui émotionnellement stable. Ce qui n’était pas le cas. De très loin. Alors, le glacial Vishous qui ne réussissait à être un peu câlin qu’avec Jane se leva et prit Qhuinn dans ses bras. Un Qhuinn qui lâcha tout ce qui l’étranglait depuis des années. Et merde. Ça en faisait beaucoup.




- Bon… J’ai bien compris que tu ne veux rien me dire. Mais pourquoi ?
- C’est compliqué, Cop.
- Merci de me prendre pour un imbécile.

Vishous s’arrêta dans le couloir, juste devant la porte qui menait à la salle à manger, et regarda son colocataire droit dans les yeux.
Si tu savais tout ce que je sais, Cop…

- Je ne te prends pas pour un imbécile. C’est une affaire de la Confrérie, c’est tout.
- Ah ? On m’a effacé l’étoile que je porte au cœur pendant mon sommeil ? Je suis redevenu l’inutile petit humain que tu gardais dans la Piaule comme pote de beuverie quand t’en avais marre de rester tout seul ?
- Non…
- Alors quoi ?! Hurla Butch plus fort qu’il ne l’aurait vraiment voulu.

Merde… Pour qu’il perde le contrôle à ce point, c’était que l’ex-flic était au bout du rouleau. Preuve en était, s’il en fallait encore, des bribes de pensées que V percevait comme des images subliminales, des « Ne m’abandonne pas… » en boucle.

- Alors, je vais pas répéter cent fois la même chose alors autant que je le fasse devant tout le monde, tranquillement, le temps que tout le monde imprègne. Ou si tu veux, je te le dis et tu répètes à l’assistance médusée. Ça te va ?

Butch soupira, conscient qu’il était allé beaucoup trop loin lui aussi. Il se frotta le visage et leva les deux mains en signe de paix.

- Excuses-moi… Je crois que je suis sur les nerfs ces temps-ci.
- J’ai vu ça.
- Vaut mieux que ce soit toi qui parles.
- Quoi, tu ne veux pas être mon ambassadeur ? Avoue que t’as la trouille de parler en public…
- Conneries…
- Je vais te donner un truc. Il faut que tu imagines tout le monde à poil. Sauf Rhage, lui tu l’imagines en Bunny Playboy.

Le flic s’esclaffa et sembla se calmer un peu.

- Rien à voir, mais je pense qu’il va y avoir beaucoup de questions et j’ai la dalle. Aucune envie qu’on m’interrompe.
- Oh, merde. J’avais oublié ça, tiens.

Ils rentrèrent tous les deux dans la salle à manger où les habitants du manoir et Saxton qui avait dû être invité puisque présent lors de l’incident de la tornade blanche prenaient le café en papotant de choses et d’autres. Le silence s’établit à la minute où les deux guerriers s’assirent devant leurs assiettes maintenues au chaud.

- Alors ? Demanda Wrath.
- Et bien… Comme le corps médical dans son ensemble a dû te le dire (Vishous désigna Jane à son coté et d’un geste légèrement méprisant Manny qui était de l’autre côté de la table et qui lui adressa en retour son majeur dressé et un sourire), Quinn va bien physiquement.
- Et du côté de la tête ?
- Là, c’est autre chose. Comment vous dire ça… Qhuinn… expérimente ce que j’ai moi-même expérimenté à l’âge de douze ans. Il a des visions de l’avenir.

Les expressions choquées se succédèrent et les regards se fixèrent sur Vishous qui tentait vaillamment d’enfourner deux trois bouchées d’agneau au thym avant de reprendre le fil.

- Non, non, je vous assure. Il voit l’avenir. Le seul souci est qu’il confond la réalité et la vision. Donc euh… C’est compliqué pour lui. Il sait plus trop où il en est.
- C’est… dangereux pour lui ? Questionna Blaylock en faisant semblant que ça ne l’affectait pas vraiment. Sans résultat.
- Oui.
- Comment ?
- Il somatise ce qu’il voit. Et il en a vu de dures.
- C’est-à-dire ?
- A votre avis, quel serait la marque extérieure la plus visible de la mort de John ?

Et encore un silence choqué pendant lequel il put s’attaquer à ses pommes de terre soufflées. Et même boire un verre d’eau. Là est le secret de tout bon orateur, savoir ménager les effets dramatiques pour vous permettre de vous humecter la glotte et de relire vos notes.

- La larme noire… Gronda Xhex. Il sait quand ça va se passer ?
- Non.
- Il sait comment l’empêcher ?
- Pas pour le moment. Il est trop… perturbé pour ça.
- Et combien de temps avant qu’il soit à nouveau fonctionnel ? Intervint le roi en caressant Georges.
- Pour moi, j’avais mis environ… six mois. Mais les conditions ne sont pas les mêmes.
- Et on a aucun moyen de lui faciliter les choses ?

Vishous fit exprès de repousser son assiette avec un air écœuré tout en regardant son roi. Wrath avait déjà songé ce pourquoi Vishous l’avait manipulé.

- Non… Ta Majesté, non…
- Si, V. Ce gamin a besoin de toi.
- Je ne suis pas une putain de nounou.
- Mais tu es le seul à pouvoir l’aider. Et peut-être à le calmer.

Les ondes de jalousie qui émanèrent de Blaylock furent éloquentes.

- Mais il… OK, ok… Tu vas faire passer des journées géniales à ma Shellane et à Butch parce qu’il va hurler dans son sommeil, mais c’est pas grave.
- Jane et Butch déménageront au manoir.

Voilà. Il voulait en arriver là et il avait réussi avec l’aval royal. Néanmoins, il penserait tout de même à s’excuser auprès de Wrath quand tout serait fini. Après tout, mentir à son roi n’était pas super bien vu… La seule chose était qu’il n’avait pas compté sur sa tête de mule de colocataire qui était au bord de la crise nerveuse.

- Oh, c’est bon, je peux tenir ! J’ai déjà vécu avec V des moments bien plus durs.
- Y’a des enfants à table… Marmonna Zsadist.
- Euh… Non, ce que je veux dire.
- On sait ce que tu veux dire, Cop. Je m’essayais à l’humour.
- Enfin… Tout ça pour dire que V aura besoin d’un soutien et, désolé Jane, mais un médecin qui est appelé toutes les heures à la Clinique ne fera pas l’affaire.
- Je ne suis pas offensée, Butch. Fit Jane avec l’air de mâcher un citron. Et malheureusement, je dois admettre que tu as raison. De toute façon, au pire, je peux revenir très vite.
- Euh… Butch… Commença V. Ça va vraiment être…

Mais il se stoppa net en sentant le sentiment de rejet de la part de l’irlandais, avant que celui-ci n’ait le temps de le masquer avec autre chose.
Wrath frappa des mains pour obtenir l’attention.

- Donc, c’est réglé. Fritz va opérer le changement des chambres et… on va voir ce qui en découle.

Fin de la réunion… Tout le monde se leva et Vishous en profita pour crocheter le bras du Flic pour l’entrainer un peu plus loin.

- Tu viens avec moi, mon pote ? je crois qu’on a besoin de parler…


Dernière édition par Pyrine le Lun 14 Jan - 21:50, édité 2 fois

Pyrine

Age : 37
Date d'inscription : 25/06/2012
Localisation : Dans la Tour du Commodore
Messages : 247
Points : 288

http://toxicsanguines.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 1: Je crois qu'on a besoin de parler. :: Commentaires

Message le Lun 14 Jan - 18:04 par Tahlly

He bien ! C'est perturbant tout ça !

Vishous avec Jane ? Et Butch et V qui "inverse" les roles ? Hum... Tout ça promet de grand moment !

J'attend la suite avec impatience !

Bravo et merci Py

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 14 Jan - 18:17 par flore180

Superbe !! vivement la suite ça promet !!!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 14 Jan - 19:27 par athena

Effectivement, on a envie de savoir où cette nouvelle histoire va nous emmener. Merci

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 14 Jan - 20:25 par maryrhage

cool, j'adore, pauvre Qhuinn tout de même être perdue comme ça pas cool, j'adore comme tu écris c'est claire et on visualise bien les scènes

vite la suite bounce

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 15 Jan - 18:50 par tif

La suite !!!!!!!!!!!! Oh grande mais très grande pyrine tu es genialissime j'adore je suis complètement acros alors que c'est seulement le 1er chapitre merci merci merci bis et à quand la suite ?????

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 15 Jan - 21:08 par HDM61

Il y a combien de chapitres ?
Je crois que je vais attendre la fin pour tout lire d'un coup ! C'est trop dur sinon... Qu'est-ce que je peux détester tous les trucs à épisodes !!!
Pas merci du tout, Py.
On dirait le supplice de la goutte d'eau, tu sais, cette torture chinoise qui consiste à attacher un condamné sur une planche et à lui faire tomber sur le front à intervalle régulier une goutte d'eau : ça le rend fou.
On va toutes finir avec une camisole et ce sera de ta faute !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 15 Jan - 21:46 par CopGirl

super chapitre Pyrine, bravo .encore une fois c'est tres prenant avec la description des morts, on y croit vraiment et ça fait froid dans le dos.Juste une question c'est qui Rhip? il y a bien un Rip le tatoueur de john mais je pense pas que ce soit lui!!!!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 20 Jan - 21:17 par Founa

Pyrine trop bon, c vrai qu'on est frustre de ne pas avoir la suite mais je ne pourrais pas attende que tu ais finis pr tt lire.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 21 Jan - 9:44 par Kahinna

Ma pyrine, ma puce , ma deesse lol

Ne crois pas que je ne suis pas cette fic de pret lol

Mais j'ai decidé de la lire dans son integralité

Le temps va me paraitre treeeeeeeees long, surtout vu les coms que je lis

Donc je vais m'accrocher et ne pas lire ce chapitre qui m'a l'air bien intense comme tu sais si bien le faire lol

Je te soutiens ma petite SAB, je te soutiens et du même coup je t'engueule....SPEED TOI !!! (mais je t'aime quand même)
Oui oui c'est Kahinna la culottée

Bises

Revenir en haut Aller en bas

Message Aujourd'hui à 1:05 par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum