Chapitre 2: Si au moins j'avais l'excuse de l'alcool...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

29012013

Message 

Chapitre 2: Si au moins j'avais l'excuse de l'alcool...







C’était une chose assez monstrueuse quand on la regardait gisant dans une assiette blanche et exsudant ses sucs à mesure que le temps passait. Si on oubliait que tout le lieu empestait le graillon et qu’on se concentrait sur la monstruosité graisseuse, on ne pouvait pas nier que l’odeur était diablement appétissante. C’était la dernière fois qu’elle laissait un mâle commander pour elle et, à n’en pas douter, le mâle en face d’elle qui tentait bravement de ne pas rire avait fait le bon choix. Toute sa vie, on l’avait forcé à manger des choses très saines, très diététiques pour ne pas qu’elle prenne le moindre embonpoint, ce qui était affreusement vulgaire et mal considéré vu sa position. Toujours avoir l’air fine, délicate et nécessitant une protection accrue. Même la nourriture pouvait devenir une torture psychologique. Elle avança les mains et saisit le monstre pour le porter à sa bouche et y mordre à pleines dents. Sitôt que le pain toasté craqua et laissa la saveur de la viande juteuse et du fromage fondu couler sur sa langue, elle laissa échapper un gémissement de pure jouissance.
- Oh, pitié, ne me rejoues pas la scène de Quand Harry rencontre Sally…
- De quoi tu parles ? Fit Marissa en essayant de ne pas en répandre partout sur sa chemise.
- Un film. Je te laisserais le chercher. Alors… C’est bon ?
- C’est divin, Butch… Comment ai-je pu survivre sans ça ?
- Difficilement. Moi, je ne tiens ma survie qu’à ce sandwich… et aux trois tasses de café que je prenais avec.
- Ça, je le comprends sans mal. Tu sais que j’en suis à cinq tasses de café par jour ? Moi qui ne prenais que du thé ou des infusions… Enfin…
- Ça se passe mal au Refuge, ma Puce ?
Elle haussa les épaules en reprenant une bouchée du monstre divin et en se retenant de gémir à nouveau.
- Ce n’est pas que ça se passe mal… Mais je reste étonnée du nombre de fem…femmes qui ont été maltraitées. Je ne devrais pas, pourtant. La bêtise n’est pas l’apanage exclusif de l’humanité.
Butch grimaça un sourire et se pencha pour trinquer sa bière avec le café de Marissa. Depuis qu’ils n’étaient plus ensemble, ils ne s’étaient jamais autant vus. En étant débarrassés de toute tension sexuelle, ils étaient devenus les meilleurs amis. Même si Butch regrettait amèrement que Vishous ne prenne plus cette place… Et depuis que Jane était là, Marissa était devenue l’excuse de Butch pour avoir quelques soirées à ne pas feindre de trouver que tout va pour le mieux, que la vie est merveilleuse et que, nom d’un chien ! Jane et Vishous faisaient un beau couple. A chaque fois qu’il le disait, il sentait la bile lui brûler l’estomac. Heureusement que Marissa était là, tiens. Heureusement qu’elle était compréhensive et qu’elle le laissait faire semblant devant les autres. L’excuse avait été que Marissa devait être au refuge très souvent et que la proximité de tant de guerriers la mettait un peu mal à l’aise. Butch l’avait laissé prendre sa liberté, même s’ils étaient ensemble et que peut-être un jour on parlerait d’union. Mais pas tout de suite. Tout ça était faux. Butch entretenait consciencieusement sa jalousie jusqu’à s’en coller des ulcères juste pour rester à côté d’un vampire qui n’en avait plus rien à faire et Marissa était libre de fréquenter qui elle voulait. En l’occurrence un pompier. Humain de surcroit. Havers préférait la version où elle côtoyait le cousin du Roi de la Race. Plus prestigieux.
- Et toi, Butch ? fit-elle d’une voix douce en le voyant s’assombrir.
- Comme d’habitude.
- Si mal que ça ?
Marissa était sa seule confidente. Même Mary qui avait réussi à extirper les douleurs de Zsadist et qui se doutait qu’il n’allait pas bien n’en saurait jamais autant. C’était Marissa qui lui avait appris à cacher ses pensées sous d’autres pour ne pas que Vishous sache qu’il était à l’origine d’une douleur immense… Parce qu’il y avait bien une chose que Butch ne voulait pas, c’était que son vampire se sente coupable. Donc il souffrait presque en silence. Encore une fois, il n’y avait que Marissa qui recueillait son trop plein de douleur contenue.
- Et même pire… Il a essayé de me virer de la Piaule. Ce qui me rassure, c’est que Jane n’est pas restée, elle ! (Un soupir.) Je vais finir par exploser, je crois.
Elle posa sa main sur la sienne et lui sourit tristement.
- Je suis désolée pour toi…
- Fallait bien que ça craque un jour. En plus… Je crois qu’il se doute de quelque chose. Dis, ma Puce… Quand ça arrivera, je pourrais venir chez toi un jour ou deux ?
- Mais tu sais très bien que oui… Et on se goinfrera de glace au chocolat pendant tout ce temps ! Bella m’a dit que c’était une très bonne solution contre la déprime. Pourquoi Vishous aurait voulu te virer de la Piaule ?
- Oh, on a un souci avec Qhuinn… Sa Majesté lui a demandé d’avoir un œil sur lui… Enfin, V a essayé de m’en parler en privé et franchement, j’ai reculé. Je sais très bien qu’il m’attend pour me choper au vol… Et m’abattre.
- Je me demandais pourquoi tu m’avais appelé en urgence…
- Ouais. Désolé…
- Oh, je t’en prie ! Je me sers bien de toi comme paravent alors c’est la moindre des choses que je puisse faire pour toi. Mais si tu me permets un conseil, Butch… Plus tu vas reculer, plus ça va te faire mal.
- Je sais… je sais aussi que cette putain de situation peut pas durer mais… Je ne veux pas le quitter.
Il haussa les épaules à son tour et éclata d’un rire désabusé.
- Ce que je peux être con, parfois…
- Bon, écoute… On passe la soirée ensemble. On fait nos idioties habituelles, peut-être même que je te laisserais me saouler… Mais surtout, on va laisser tout ce…Truc dehors et ne pas s’en occuper. Mais dès que tu seras rentré, affronte-le.
- Ouais… Ouais…
Il commanda une bière d’un mouvement de la main et se dit que c’était sa dernière nuit d’espoir.




- Je… quoi ?
- Tu viens du futur. Me demandes pas comment, j’en sais foutrement rien !
Qhuinn était debout dans sa nouvelle « chambre » qui n’était après tout que l’espace ou Vishous avait mis ses joujoux et qu’il avait transporté dans sa propre chambre. Debout. Habillé d’un simple pantalon d'hôpital. Et complètement perdu. Quand il s’était réveillé de sa crise de larmes (Vierge Scribe, quelle gonzesse il était !), le Frère tatoué l’avait pris par le bras pour l’amener dans la Piaule et lui balancer de but en blanc que le jeune Soldat (Mais il n’était pas Soldat… Si… ?) avait six mois d’avance sur tout le monde et qu’il allait vivre là en attendant qu’on trouve quoi faire.
- Ça… signifie que… Je ne suis pas Frère ?
- Ça n’est pas encore arrivé.
- Je ne suis pas avec Blaylock ?
- Non plus.
- Wrath Junior n’est pas né ?
- Nope.
- Rhip n’est pas encore là ?
- Encore moins… D’ailleurs c’est qui ce Rhip ?
- Le fils de Rhage et de Mary… Ce que je… C’est vraiment arrivé… toutes ces morts ? Mais en fait pas encore ?
- Ouais.
- Oh, merde…
Deuxième fois en moins de douze heures que la situation lui arrachait un joli « merde ». Il se souvint de sa première nuit avec Blaylock et l’état de leur chambre après qu’ils se soient tout lancé à la figure, qu’ils avaient fait l’amour comme des bêtes furieuses et que le mobilier n’avait pas tenu. Blay, en se réveillant, avait juste dit « diantre… » Et Qhuinn l’avait pris dans ses bras avant de lui murmurer : « Tu sais, Bébé… Je crois qu’on se permettre un Putain de bordel de merde bien violent pour le coup. » Le souvenir le fit sourire. Et se souvenir que ce n’était pas encore arrivé le déprima un peu plus.
- On est le 21 Juin, c’est ça ?
- Maintenant, on est le 22 pour être précis. Les autres ne sont pas au courant de tout. Déjà parce que je n’ai aucune envie de devoir expliquer un truc que je ne comprends pas moi-même.
- Ouais, normal. Mais… C’est quoi l’explication de ma venue ici ? On me met en quarantaine parce que j’ai déconné et que… Je me suis infligé des trucs ?
- Non. Pour le moment, tu as des visions de l’avenir. Comme moi. Mais tu ne les maitrises pas. Donc, la nounou extralucide que je suis a accepté de te coacher.
- Pourquoi ?
Vishous, qui était négligemment appuyé contre le bar, plissa les yeux et alluma sa cigarette, non pas l’aide de son briquet mais en ayant dénudé sa main luminescente et appuyé le pouce sur le bout de sa roulée.
- J’ai vu ce que tu as vu. Y’a des choses qui me plaisent vraiment pas. Ma mort étant tout en bas de la liste au passage. Mais surtout, personne d’autre que moi ne serait capable de comprendre que tu viens du Futur. Donc, on va bosser tous les deux pour empêcher ça.
- D’accord… Pas la peine de t’énerver…
- Tu me tutoies, maintenant ?
- Bah, tu me l’as demandé… Ah non, pas encore. Tu ne le feras que quand je serais intronisé.
- Pourquoi je ferais ça, nom d’un chien ?!
- C’est… toi qui m’as recommandé.
Et ça se tenait. Pour une raison qu’il ne voulait pas admettre, Vishous s’était toujours senti assez proche du gamin. Qu’il le parraine pour devenir Frère… Oui, c’était tout à fait possible. Il y avait songé, vaguement.
- Bref… Reprit Vishous en marmonnant. Si je comprends bien la situation présente, nous avons un peu moins de six mois pour empêcher tout le monde de crever. Cependant, quels évènements ont conduit à quoi et que devons-nous faire pour en empêcher certains et laisser les autres se dérouler, sachant qu’au final, je ne sais pas ce que nous allons permettre et empêcher.
- J’ai rien compris.
- Tu sais ce que c’est que l’Effet Papillon ?
- Euh… C’est pas le truc du genre un battement d’ailes de papillon peut faire une tornade à l’autre bout du globe ?
- Voilà.
- Je comprends toujours pas.
- Imagines qu’on empêche un truc… stupide… Genre Rhage qui n’a huit sucettes un certain jour à la place de dix. (Qhuinn haussa les épaules en se demandant où ça allait le mener mais il restait attentif.) Maintenant, imagines qu’à cause de ça, il pète un câble, se transforme en dragon et tue… Lassiter qui passait par là. Tu vois ou je veux en venir ?
- Euh… Là, j’arrive pas à savoir si tu veux qu’on supprime deux sucettes pour tuer Lassiter ou si tu préférerais éviter.
- Ouais, mauvais exemple.
Le vampire tatoué plongea la main derrière le bar et en sortit sa bouteille.
- Enfin, tout ça pour dire qu’à partir de maintenant, tous nos actes auront une conséquence. S’il y a bien une chose que ma « mère » m’a enseigné, c’est que dans cet univers, on a rien de gratuit. Il est possible que certaines choses que tu as vécu ne devront pas avoir lieu. Pour le bien de tous.
- Tu veux dire… comme Blay et moi ?
- Possible. Sincèrement, tu choisirais quoi entre une relation réussie entre toi et ton homme et tout le monde qui survit?
Qhuinn baissa la tête et se mit à réfléchir. Vraiment. C'était peut-être là la question la plus importante. S'il était vraiment très égoïste, il pourrait choisir de ne pas tenir compte de l'avertissement et prendre six mois de bonheur dans les bras de Blay. Six mois. Une éternité et si peu de temps à la fois. Si peu de temps, parce que s'il sauvait tout le monde, il n'aurait plus rien. Il ne verrait plus que Blaylock prenant une autre route. Des possibilités, mais plus rien de concret. L'Enfer.
D'un autre coté... Avait-il le droit de refuser aux autres le droit de vivre? Avait-il le droit de condamner les enfants parce qu'il voulait être heureux? Lui, tout seul?
Quitte à être malheureux... Autant que ce soit pour une bonne raison.
– Même si personne d'autre ne s'en souvient, quand j'ai été intronisé Frère, j'ai juré de protéger la Race et les Espèces. C'est ce que je ferais. Même si ça doit être horrible pour moi.
Vishous eut un léger sourire. Sincèrement, il ignorait ce qu'il était arrivé au jeune Qhuinn en six mois mais quoique ce fut, l'amer jeune vampire était devenu quelqu'un de très bien. Affuté, Loyal... et déterminé. Ça n'était plus vraiment étonnant qu'il l'ai parrainé.
– Et toi, V?
– Quoi, moi?
– Tu arriverais à choisir entre le monde et Butch?
– Ne dis pas de conneries... Butch et moi... c'est... On est juste potes.
– Mais bien sur...
– Je suis avec Jane. Peux-tu m'expliquer pourquoi je me justifies face à toi?
– Parce que pour une fois, c'est moi qui en sait plus que toi? Et ne viens pas me dire, pas à moi, bordel, que toi et Butch êtes juste potes, Ok?
– C'est... Qhuinn. Butch et moi, ce n'est pas possible. T'as dû réver cette partie.
– Je vous ai surpris une fois dans les douches du centre d'entrainement.
– Conneries.
– Vous n'étiez pas en train de vous laver. Ou alors... Tu lavais les canines de Butch avec ta langue... Et lui faisait attention à ton hygiène intime...
– Mais arrêtes...
– Mais admets-le, bordel! J'ai été ton témoin à ton mariage!
Le Frère tatoué commençait à sentit son sang bouillir de rage. Qu'est-ce que ce petit con... Et puis le petit con en question pensa très fortement à ce qu'il avait vu dans les douches. Son sang se mit à bouillir pour autre chose... Tout ce qu'il avait refoulé depuis si longtemps... Depuis même la première fois que le Cop était rentré dans sa vie...Tout lui revint à la surface. Et le petit con en face savait.
– Oui, je suis amoureux de Butch depuis pratiquement le début! T'es content?
Ce qu'aucun des deux n'avaient vu ni remarqué puisqu'enfermés dans leurs colères respectives, c'était qu'un vampire brun, grand et passablement éméché était rentré juste à ce moment-là. Ce vampire là avait passé la soirée à boire, à craindre de revenir là où il était et surtout à tenter de faire son deuil d'une relation qui n'existerait jamais. Autant dire qu'être accueilli par ce genre de cri...
– Euh...
Qhuinn et Vishous se retournèrent lentement vers Butch qui était toujours avec son blouson à la main en se disant que la situation ne pouvait pas être pire. Ils restèrent tous les trois sans bouger pendant une bonne minute puis Butch inspira un grand coup et s'exclama:
– Je suis bourré, je me couche. Bonne journée.
Il marcha rapidement vers sa chambre en se disant que c'était la deuxième fois qu'il fuyait aujourd'hui.

Pyrine

Age : 37
Date d'inscription : 25/06/2012
Localisation : Dans la Tour du Commodore
Messages : 247
Points : 288

http://toxicsanguines.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 2: Si au moins j'avais l'excuse de l'alcool... :: Commentaires

Message le Mer 30 Jan - 13:38 par maryrhage

lol suis sur qu'il préfère enlevé deux sucettes a Rhage, cool py vite la suite stp

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 30 Jan - 18:26 par tif

Trop.bien merci pour ce chapitre ^^ j'adore moi je veux aussi piquer les sucette à raghe mais pour qu'il tue Jane ^^ vivement la suite bis

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 1 Fév - 12:27 par Tahlly

Bravo Py !

Butch et Marissa seulement amis et pour une fois c'est butch qui se langui de V, super idée !
Je plains le pauvre Qhuinn quand meme. Je sens qu'il va encore en bavé et severement ! ^^ Apres tout ce qu'il a du traversé, il doit encore faire des choix difficiles.
J'aime beaucoup la fin du chapitre ou Vishous admet ses sentiments pour Butch. Dommage que ce ne soit pas Jane qui entende ça !
J'ai hate de lire la suite !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 1 Fév - 13:29 par Amy W.Key

AHAHAH j'adore ton idée c'est vraiment génial ! J'ai hate d'avoir la suite Smile

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 2 Fév - 17:43 par HDM61

Ah, Py !!!
Que dire...
Tu ne casses pas seulement les coudes et les genoux : tu casses la baraque !!!
Avec toi, j'ai toujours envie de dire : "et je peux avoir la suite..."

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 3 Fév - 1:10 par Founa

G suis d'accord avec Tally dommage que ce ne soit pas jane... (reve) merci pour ce moment Pyrine, et pour ne pas changer, vivement la suite!!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 19 Fév - 14:48 par Lacrymae

comment j'ai rigoler pour les sucettes ... mais un quart d'heure au moins ... énorme !!!!!!!!!!!!!!!!
et puis pour une fois, c'est butch le torturé avec l'amour à sens unique, j'adore.
Bref, si t'avais pas compris, j'adoooooooooooooore !!! et j'ai hâte d'avoir la suite *auréole de petite fille sage*

Revenir en haut Aller en bas

Message Aujourd'hui à 1:06 par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum