Chapitre 3: You're Lucky boy...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

22022013

Message 

Chapitre 3: You're Lucky boy...







Rien de tel que le travail pour oublier toutes les merdes que l’existence sème sur votre passage. Malheureusement pour lui, tout ce qui arrivait présentement était de sa faute et plutôt deux fois qu’une… Pourquoi, au nom de toutes les divinités de cet univers, ne pouvait-il s’empêcher de sortir la pire phrase au pire moment ? Sincèrement… Avoir été une sorte de paria à cause de ses yeux n’était pas suffisant ? Il fallait en plus qu’il s’amuse à creuser consciencieusement sa tombe avec la langue ?
Parce qu’il s’en doutait bien, il ne devait d’avoir un sursis que parce que Vishous avait encore besoin de lui. Vierge Scribe ! Si V pouvait tuer rien qu’avec le regard, il serait à l’heure actuelle une pulpe sanglante se décollant lentement du plafond. Mais le Frère s’était contenté de se retourner et de saisir un bloc de feuilles avant de lui balancer au visage.

- Je veux la chronologie des six prochains mois. Et sans aucune faute d’orthographe.

Depuis, Qhuinn s’était mis au boulot, essayant d’abords de remplir les dates puis préférant prendre des notes et réorganiser ça plus tard. Il avait toujours été incapable de faire quelque chose de construit du premier jet. Mais là, c’était pire. Tout tournoyait dans sa tête et il n’arrivait pas à mettre une date précise sur la plupart des événements. Aussi, quand John s’était présenté pour l’amener en patrouille avec lui et Xhex, autorisation royale incluse, il lui avait sauté au cou. Déjà parce que John n’avait pas encore reçu son câlin de « Nom de Dieu, t’es vivant et c’est chouette », et ensuite parce qu’il le sauvait du regard de V et de la migraine. C'était parti pour une soirée pas trop mauvaise sauf que pour la première fois depuis son intronisation qui n'avait pas encore eu lieu, il ne dirigeait pas la patrouille en tant que Frère et se forçait à ne pas la ramener. Autre bémol, dès qu'ils furent dans les rues, il sentit le regard acéré de la demi-sympathe sur sa nuque.

- Un problème, Xhex?
- Non, pas vraiment. Ton empreinte émotionnelle a changé, c'est tout.
- En bien ou en mal?
- En bien mieux. Dis voir... Quand tu as vu John mourir...

Immédiatement, le cœur de Qhuinn se changea en plomb. Il avait beau voir John à quelques mètres devant lui et qui soupirait en regardant sa Shellane, il se superposait toujours le souvenir de son ami qui rendait son dernier souffle. Il essaya de respirer calmement. En vain.

- OK, je vois. Reprit Xhex en murmurant et manifestement en scrutant son aura. Comment j'ai réagi?
- Euh... Tu as voulu m'arracher la tête pour récupérer le collier.
- Hum... ouais. Ce serait bien le genre de réaction que je pourrais avoir.
- Tu ne me crois pas?
- Maintenant, si. De toute façon, ce n'est pas arrivé et on va tout faire, toi et moi, pour que ça n'arrive pas. Pigé?
- Ouais... Pour ça, il faudrait empêcher l'explosion de la Clinique, la fuite de Mayinga, le criminel sympathe que tu devais chopper, éviter que je me fasse exploser le genou, comme ça Throe ne sera pas tout seul avec John... Super facile, tout ça...

Xhex se figea et une dangereuse lueur rouge dans son regard.

- C'est ce Bâtard de Throe qui a tué John...?

John, qui les écoutait en silence, claqua trois fois des doigts pour attirer leur attention et commença à signer:

- Pourquoi j'étais avec Throe?
- L'un des Bâtards l'a prévenu qu'il avait peut-être une piste pour l'assassinat de la Reine, il voulait voir Throe et tu as suivi.
- Et donc... Toi, tu étais bloqué à cause d'un genou brisé et Xhex était...
- A Seattle. Dernière localisation connue de Mayinga.
- Je vois pas qui est Mayinga... Marmonna Xhex.
- Mais si! Revhenge l'a fait enfermé parce qu'il avait fui la Colonie et il à commencer à monter une petite troupe d'humains complètement lobotomisés... Au Kansas, je crois...

La demi-sympathe cligna plusieurs fois des yeux en tentant de se souvenir puis soupira avant d'envoyer une tape sur le crâne de Qhuinn.

- Majemba, crétin! Mayinga, c'est une variante du virus Ebola!
- Ce qui ne va pas si mal à ce sympathe pour le coup... signa John en souriant.
- Et ce n'était pas au Kansas, mais au Texas!
- Oh, moi, tu sais... Tant qu'il y a des vaches...
- Mais il est toujours à la prison Sympathe.
- Plus pour très longtemps.

Elle tapota du pied puis sortit son téléphone avant de s'éloigner. Qhuinn fronça les sourcils en se demandant s'il ne faisait pas une énorme connerie. Mais John lui tapota le dos en souriant.

- T'en fais pas... Ma Shellane est une spécialiste du traitement de ce genre d'informations Et je suis sûr que Revhenge saura parfaitement quoi faire avec ce type.
- Ouais, enfin... T'es pas sauvé pour autant.
- Peut-être pas. Mais au moins les chances sont un peu plus équilibrées.
- Si seulement je pouvais...

Qhuinn soupira.

- Si tu pouvais quoi?
- Avoir le cerveau de Vishous pour tout comprendre.
- Pas sure qu'il comprenne tout non plus, intervint Xhex en remettant son portable dans sa poche. Et il a quelques siècles de plus que toi, ce qui lui a donné le temps de s'entrainer.
- Peut-être, mais moi je n'ai pas ce temps et...

Il s'interrompit en voyant Xhex se figer. A force de patrouiller avec elle, les deux mâles savaient quand il fallait se taire et la laisser « renifler » les auras de lessers.

- Cinq ou six à deux-cents mètres au nord. Ils sont en chasse.
- On est parti. Marmonna Qhuinn en vérifiant ses dagues – de simple soldat – dans son harnais.

Ce ne fut qu'en sentant les deux autres ne pas le suivre qu'il comprit que pendant un bref instant il s'était posé en chef. Ce qui ne ressemblait pas au Qhuinn d'avant. Mais avant qu'il ait pu s'excuser de son comportement et trouver une raison débile, John leva le pouce et Xhex l'invita à continuer avec un sourire.






Rien de mieux que le travail donc… Quelle connerie ! Le problème d’un travail à dominante physique est que vous pouvez continuer à vous taper psychose sur psychose alors que vous muscles continuent à matraquer le type en face. Parfois, l’esprit prend le pas et vous fige mais jamais l’inverse. Surtout dans la situation où votre meilleur ami avait été accueilli par votre cri du cœur et qu’il… avait fui dans sa chambre. Ce qui était normal. Au bout de trois ans de colocation, de découverte de « Butch, tu es un vampire et c’est trop cool ! », de Marissa et de Jane, apprendre que Vishous avait toujours eu des sentiments pour le flic devait l’avoir… choqué. Pas d’autre mot. Après tout, il était prêt à parier que Butch le considérait comme hétéro… Merde, après tout, il ne lui avait jamais dit qu’il avait eu des soumis masculins (dont la fréquentation avait augmenté avec l’arrivée du Flic puis s’était stoppé totalement avec l’arrivée de Jane… Sauf… Bref… C’était une erreur, on ne revient pas dessus.) Et le petit catholique irlandais, même s’il était quelqu’un de très tolérant, n’avait pas dû apprécier d’être la cible de ce genre de… désir.
Il plongea la lame rougie dans l’eau et laissa le sifflement et la vapeur envahir la forge souterraine.
Il savait pertinemment qu’il forgeait n’importe quoi et que ce qui sortirait de sa séance de ce soir ne serait utilisable que comme presse-papier. Et encore… Cela dit, la forge était le seul endroit où personne, pas même Jane, n’avait le droit d’entrer mis à part lui. Il avait prévenu tout le monde que cet endroit, c’était SON endroit. Donc, il pouvait y faire tout ce qu’il voulait, personne n’irait l’interrompre, même en cas de fin du monde, sans poliment frapper à la porte et d’avoir attendu que le maître des lieux daigne leur ouvrir. En soupirant, le vampire tatoué se dit quand même qu’il avait été profondément injuste avec le gosse. Qu’il ai parlé… De toute façon, Qhuinn était incapable de faire preuve de diplomatie. Il était brut de décoffrage et ça ne changerait pas de sitôt. Bien sûr, il aurait préféré pouvoir en parler lui-même, avec ses mots, histoire que Butch comprenne vraiment et…
Mensonge.
Ca faisait trois ans. Si Vishous avait voulu lui en parler, il n’aurait pas attendu trois ans. Ni même une semaine. Il n’aurait peut-être même pas parlé, il aurait pris ce qu’il voulait et puis basta.
Mais il y avait eu le dégoût que Vishous se portait à lui-même et le sentiment que le normal petit flic de Caldwell méritait mieux qu’un pervers tatoué, il y avait eu Marissa qui avait été la seule dans l’esprit du petit flic normal, puis… Jane. Il posa la pince et la tentative de dague faite sans y penser sur la grille et se jeta sur le canapé défoncé qu’il avait installé là pour attendre que la forge soit à température ou tout simplement pour avoir un moment seul. Il regrettait amèrement de ne pas avoir refait le stock de Goose de la forge mais bon. Il devait bien se l’avouer une bonne fois pour toutes : Jane était… un exutoire. Son pansement. Une suture sur son cœur qui tiendrait jusqu’à la fin parce qu’il n’aurait jamais son Butch. Jane avait été là au bon moment. Est-ce qu’il l’aimait ? Difficile à dire. Il y avait du désir, il avait des rires, des pleurs, une vie commune… Mais aucune flamme. Quand elle partait à n’importe quelle heure pour une urgence à la Clinique ou au Refuge, il lui souriait, elle l’embrassait rapidement et il se rendormait. Aucune différence entre l’avant et l’après si ce n’est qu’elle ne prenait plus de place dans le lit.
Jane était une compagne Faute-De-Mieux.
Une chose aussi qui le dérangeait et dont il ne parlait pas… (Et aussi étrange que cela puisse paraitre, il remerciait sa Divine Salope de mère d’en avoir fait un fantôme…) Sa fragrance de mâle dédié était aux abonnées absentes. Il ne l’avait jamais marquée. Même quand elle avait pris cette balle à sa place, ça lui avait fait mal mais jamais son instinct de mâle ne s’était pas déclenché. Évidemment, personne n’en avait parlé puisque, déjà lui n’en parlerait pas et ensuite en tant qu’ectoplasme, Jane ne dégageait aucune odeur.
Autant admettre ça aussi : Il n’avait pas voulu de Jane particulièrement, il avait voulu une compagne. Pas une soumise, bien sur. Ça ne l'aurait pas fait. Mais juste quelqu’un avec qui il aurait eu l’air normal. Quand il lui avait sauvé la vie, ce n’était pas pour elle. C’était pour ne plus être tout seul.
Il l’aimait à sa manière. Il lui était reconnaissant d’avoir été là. Et maintenant qu’un petit soldat venu du futur lui avait presque crié au visage que la possibilité Butch + Vishous avait été une réalité pour lui… et bien… Il restait reconnaissant mais au fin fond de lui, il l’aurait abandonné sans la moindre hésitation.
Avec un soupir, il se dit qu’il n’y avait que trois mots pour le qualifier : Connard, égoïste, lâche.

- Et merde…

Bon… De toute façon, il en était conscient mais cette fin du monde annoncée en plus des bombes que Qhuinn avait balancées un peu partout ne lui donnait pas trop le choix. Il fallait qu’il arrête de se voiler gentiment la face et qu’il l’ouvre. Mais à qui ?

Pyrine

Age : 37
Date d'inscription : 25/06/2012
Localisation : Dans la Tour du Commodore
Messages : 247
Points : 288

http://toxicsanguines.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Chapitre 3: You're Lucky boy... :: Commentaires

Message le Ven 22 Fév - 11:34 par HDM61

Wouah ! Plutôt sanglant le clip !!! C'est ce qui s'appelle se lever du mauvais pied.

Que de tortures émotionnelles tu leur infliges à nos hommes ! Et comme je suis une âme compatissante, je souffre avec eux.

Mais tu m'as fait rire avec le virus Ebola et les vaches de Qhuinn.

Comme toujours, j'attends la suite, les coudes (que tu ne m'as pas cassés) en appui sur mes genoux (toujours intacts eux aussi), façon "Penseur de Rodin"...

Et comme tu l'as toi-même si bien écrit : "rien de tel que le travail"... Alors au boulot !

Merci et bises.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 22 Fév - 11:45 par Amy W.Key

Qhuinn est énorme !! J'ai hâte d'en savoir plus... Et de voir la réaction de Butch aux dires de V !!!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 22 Fév - 12:04 par maryrhage

Ah heureuse de constater que John est toujours en vie, je l'attendais ce chap , lol je l'ai lu la boule aux ventre pour savoir quel torture tu allais lui infliger ! je suis heureuse que se soit V qui se torture ca lui va mieux a lui ! Et Qhuinn genial, Qhuinn quoi bref la suite vite !!!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 22 Fév - 14:34 par Pyrine

je serais du genre á tuer John, moi? Noooooon...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 22 Fév - 15:34 par tif

C'est trop bien vite la suite pyrine stp très très grande pyrine !!! J'adore j'ai hâte de lire la suite des événements !! Tu même vutch et quay de façon magistrale !! Merci

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 22 Fév - 19:01 par Founa

Si tu l'as deja tué Pyrine Sad tu as tuee tout le monde même. Mais tu peux, surtout s'ils ne le restent pas (mort loll).
Ah quand meme il se rends compte que c agir en connard ce qu'il s'est avouee, et ca fait mal, savoir qu'on a prit une balle pour qq'un et qu'il te voit comme un .. pensement ayyyyyyyyyy.
Merciiii a au prochain chapitre

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 22 Fév - 19:13 par CopGirl

Merci pyrine pour ce chapitre!enfin! et oui apres les avoir tous tué et nous avec, s'il y avait encore d'autre mort je sais pas si on tiendrait!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 22 Fév - 19:18 par Tahlly

Merci Py ! Tu exprime ma pensée ! Jane n'est qu'un pansement !

Bravo, super chap, comme toujours.
Qhuinn m'a fait bien rire avec ses vaches.
Chose surprenante... John est toujours vivant ! lol

Vite la suite

Revenir en haut Aller en bas

Message Aujourd'hui à 1:55 par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum